Parler du Modèle-2L n'est pas chose aisée. Son concepteur Meyer IFRAH marque de son empreinte et de son incarnation cette méthode, cette Matrice permettant d'aborder la complexité du monde ou bien d'un phénomène comme la radicalisation violente.

Sa transmission lors de ses formations est un spectacle vivant donnant sens aux choses et aux mots. Réhabilitant la notion de « profil » qui a tant fait débat lors d'affrontement entre monodisciplines, il permet à celui qui s'approprie sa Matrice de penser le « complexus » (tissé ensemble) par des repères, des références articulées, un langage commun. Véritable chantre de la pluridisciplinarité, il permet à chaque voix d'acteur professionnel de s’exprimer et de ne pas laisser l’expertise aux seuls sachants.
La pluridisciplinarité est l'envers de l'expertise unilatérale… Il ajoute au modèle bio-psycho-social la dimension culturelle et cultuelle, ce qui est essentiel concernant la problématique de la radicalisation violente.

J'ai eu le plaisir de participer à la recherche-action que lui a confié l'Administration Pénitentiaire pour lutter contre la radicalisation des détenus. Comme Directeur de Recherche, durant une année, dans plusieurs Maisons Centrales et Centres Pénitenciers, il a formé des équipes et fait participer une cinquantaine de Psychologues Cliniciens, Psycho-criminologues, Surveillants, Gradés, Conseillers d'Insertion à la validation du Modèle-2L pour le "profilage" d'une centaine de radicalisés en lien avec le terrorisme et la radicalisation violente.

La pertinence du modèle consiste dans la différenciation du phénomène, i.e. dans la description fine de processus et de stades de radicalisation, voire d’Ultra-Radicalisation des personnes. Des types de "Meneurs" et de "Suiveurs" sont également distingués permettant de mettre en lumière les relations d'influences entre eux. Le "Radicalisable" influencé par un "Meneur" ( le "Radicaliseur") se mue en "Radicalisant" pour aboutir au produit stade de "Radicalisé" prêt à l'acte violent (que l'auteur nomme "Ultra-Radicalisé"). À l’évaluation différenciée se marie une prise en charge différenciée : protection et prévention primaire pour les"Radicalisables" vulnérables, cibles des "Meneurs Idéologues" ou des "Meneurs Opportunistes" de droit commun. Contenance et vigilance pour les profils non sensibles à un quelconque dispositif soi-disant de déradicalisation.
 

Les 2L c'est de l'intelligence en action.

Grégory Escande

Psychologue clinicien en milieu carcéral (Maison Centrale et Direction Interrégionale) depuis 16 ans. Il s'est aussi beaucoup

intéressé à l'ethnopsychiatrie.

200625-Grégory_Escande-Photo.jpg